Pôle emploi. Des escrocs pourraient aisément recueillir les données de candidats sur le site internet

Le Monde

Pôle emploi. Des escrocs pourraient aisément recueillir les données de candidats sur le site internet

Image

Il est bien trop facile d’obtenir les informations personnelles de nombreux demandeurs d’emploi en France, selon une enquête publiée par Numerama, jeudi 17 décembre. Les CV des demandeurs d’emploi, incluant leurs coordonnées personnelles ou leurs photos, sont en consultation libre pour quiconque s’inscrit en tant qu’employeur sur le site Pôle emploi.
Une manne pour les escrocs qui peuvent contacter les utilisateurs de la plateforme pour proposer des offres frauduleuses ou inappropriées.S’inscrire comme employeur.

S'inscrire comme employeur

Quand une personne est en recherche d’emploi, elle est invitée à déposer son CV sur la plateforme de Pôle emploi. Elle remplit un CV en ligne en indiquant ses expériences passées, ses prétentions salariales et d’autres informations utiles. Pour être contactée, elle laisse un e-mail et un numéro de téléphone. La plateforme conseille vivement de joindre un CV détaillé pour optimiser ses chances.
Pour accéder à ces informations, les employeurs véritables ou non ont deux solutions, explique Numerama. Ils peuvent s’inscrire en tant que « particulier employeur ». Il suffit pour cela d’indiquer nom, prénom, date et lieu de naissance, l’adresse de résidence, ainsi qu’un numéro de carte vitale. La deuxième solution consiste à enregistrer un compte entreprise. Dans ce cas, il est exigé un numéro de SIRET. Les escrocs n’hésitent pas, dans ces cas-là, à usurper celui de vraies entreprises.

De nombreuses données personnelles disponibles

Ces inscriptions en tant qu’employeur donnent la possibilité aux faux recruteurs d’accéder aux profils de demandeurs d’emploi. Il suffit de lancer une recherche sur un métier en appliquant différents filtres (type de métier, intitulé du poste, lieu de travail, disponibilité, expérience, formation). En plus des données personnelles, les escrocs peuvent aussi consulter les CV et les télécharger.
Une fois ces informations en main, des arnaqueurs peuvent proposer des offres d’emploi véritables mais rarement légales ou tenter par un moyen ou un autre d’obtenir les coordonnées bancaires de leurs cibles. Interrogé par Numerama, Pôle emploi a indiqué qu’il avait mis en place différentes mesures pour lutter contre les offres et inscriptions frauduleuses.

articles

Par : Le Monde

Publié le : 2020-12-22